Nous joindre

Adresse postale
Département d'histoire de l'art
Case postale 8888,
succursale Centre-Ville
Montréal, Qc H3C 3P8

Adresse civique
315, rue Sainte-Catherine Est
local R-4325

Heures d'ouverture du
secrétariat (R-4325)
Lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 13h à 17h
(sauf l'été)

Pour nous joindre
Téléphone: 514 987-4111
Télécopieur: 514 987-6615

Courriel:
dep.histoire.art@uqam.ca

credit

Angela Grauerholz, Salle de lecture de l’artiste au travail (2003-2004), vue d’exposition, 2006 à VOX centre de l’image contemporaine, Montréal.
Photo : Michel Brunelle

Sarah Pierce, Future Exhibitions, vue de la performance, 2010. Vue de la performance dans l’exposition Push and Pull à TATE, Londres.
Photo : Tim Brotherton

Vue de l’exposition Loin des yeux près du corps, oeuvres de Marie-Claude Bouthillier et Angèle Verret, commissaire Thérèse St-Gelais, Galerie de l’UQAM, 2009.
Photo : L. P. Côté

Visite des étudiantes à ARTEXTE, centre de recherche à Montréal, 2014.
Photo : Barbara Clausen

Shary Boyle. Vue de l’exposition La chair et le sang, Galerie de l’UQAM, 2011.
Photo : Laurence N. Béland

Wim Delvoye. Vue de l’exposition Cloaca N°5, Galerie de l’UQAM, 2009.
Photo : L. P. Côté

David Almejd. Vue de l’exposition Conte crépusculaire, Galerie de l’UQAM, 2011.
Photo : L. P. Côté

Anne-Marie Ouellet. Vue de l’exposition Faction, Galerie de l’UQAM, 2011.
Photo : L. P. Côté

Vue d’exposition, Haute Couture avec Esther Trépanier au Musée national des beaux-arts du Québec, à Québec, 2010.

Étude d’un site de peintures rupestres en Abitibi par des étudiant.es du baccalauréat en histoire de l’art de l’UQAM (2006).
Photo : Daniel Arsenault

Vue de l’exposition Babette Mangolte, à VOX centre de l’image contemporaine, Montréal.
Photo : Michel Brunelle

Gibraltar Archives, 2011.
Photo : John Cummings, Wiki Commons.

Vue de l'Alte Pinakothek en 1900, Munich, Allemagne, Leo von Klenze (1784-1864) architecte, Wiki Commons.

Yann Pocreau, Ensemble numéro un. Vue de l’exposition basculer, Galerie de l’UQAM, 2007

image03.jpg

Professeurs

ANGENOT 3

Angenot, Valérie 

Professeure

Ph.D. Histoire de l’art & archéologie et en Philologie & histoire orientales (Université Libre de Bruxelles)

Profil des professeurs UQAM

Valérie Angenot est égyptologue, diplômée de l’Université Libre de Bruxelles où elle a suivi une double formation en Histoire de l’art & archéologie et en Philologie & histoire orientales. Cette double formation avait pour but l’acquisition d’une interdisciplinarité essentielle à la connaissance approfondie de la civilisation égyptienne. Elle obtient son doctorat à l’ULB en 2003 avec une thèse portant à la fois sur la peinture funéraire égyptienne et les textes hiéroglyphiques qui l’accompagnent. Après deux post-doctorats au Department of Near Eastern Studies de l’Université de Toronto et à l’Oriental Institute de l’Université d’Oxford, Valérie Angenot est invitée à enseigner un séminaire en sémiotique de l’image égyptienne à l’Université de Barcelone. Elle parfait sa connaissance technique de l’image par une formation en infographie et un stage en modélisation 3D à la PTFT 3D de l’Institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS), sur un projet de préservation/restitution 3D du patrimoine archéologique. Elle devient chargée de cours en Arts et civilisations de l’Égypte et du Proche-Orient anciens à l’Université Catholique de Louvain en 2011 et participe, entre 2012 et 2014, à un projet interdisciplinaire en sémiotique de la collaboration médiatisée à l’Université de Liège. Depuis 1998, Valérie Angenot travaille également sur le terrain en Égypte, comme archéologue et épigraphiste. Dans le cadre de la Mission Archéologique Française du Bubasteion, avec laquelle elle collabore depuis 2003, elle a encore pris part à un projet de muséologie et de restauration d’artefacts égyptiens au musée Imhotep de Saqqara.

Téléphone: 514 987-3000, poste 3506
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4450
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

• Sémiotique et herméneutique de l’image
• Histoire de l'art et archéologie – Égypte et Proche-Orient anciens
• Gestion du patrimoine, gestion de sites, épigraphie, restauration et muséologie
• Visual studies
• Imagerie virtuelle 3D – Infographie
• Oculométrie

Mes travaux théoriques se caractérisent généralement par une approche sémiotique et herméneutique des deux media de la communication visuelle égyptienne que sont le texte hiéroglyphique et l’image. Je développe une sémiotique tropologique où les tropes ne sont plus exclusivement envisagés comme relevant d’un arsenal argumentatif propre à l’ancienne rhétorique textuelle, mais sont perçus comme des mécanismes cognitifs universels, dont les modes d’expression relèvent d’applications épistémiques particulières. C’est ainsi que j’étudie les phénomènes d’homophonie et d’homomorphie, manifestés dans l’image égyptienne par le biais de calembours visuels et de jeux gestaltiens. Je m’attache également à démontrer l’intérêt majeur d’une recontextualisation des artefacts égyptiens dans leurs sémiosphères épistémologique, spatiale, sociale, technologique et textuelle d’origine, porteuses de sens fondamentaux parfois négligés par l’égyptologie. Je développe actuellement à l’UQAM un projet en oculométrie visant une approche cognitive de la sémiotique de la réception de l’iconographie funéraire égyptienne. Sur le terrain, je poursuis mon travail avec la MAFB sur le site archéologique du Bubasteion à Saqqara en Égypte.



Cours donnés

HAR 4410 — Sémiotique de l'art et théories de la représentation
HAR 1410 — Analyse des œuvres d'art
SEM 8850 — Signes, imaginaire et culture

Professeurs

eduardoRalickas

Eduardo Ralickas

Professeur

Ph.D. Histoire de l'art (École des Hautes Études en Sciences Sociales et Université de Montréal)

Profil des professeurs UQAM

Curriculum Vitae

Eduardo Ralickas détient un doctorat en histoire de l'art de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (ÉHESS) et de l'Université de Montréal. Sa thèse, intitulée Naissance de l'art performatif : Étude sur les prémisses du moment romantique en Allemagne, porte sur les liens entre art et philosophie dans le premier romantisme allemand. Il s'intéresse à la dimension pragmatique des discours et des images, et ses recherches investissent un corpus théorique et artistique s'échelonnant du XVIIIe siècle à nos jours. Entre 2006 et 2012, il a enseigné à l'Université de Montréal et à l'Université Concordia et s'est impliqué dans le milieu des arts visuels montréalais à titre de commissaire, de rédacteur et de critique d'art. Il a également traduit de nombreux textes d'auteurs contemporains.

Téléphone: 514 987-3000, poste 5346
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4495
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Théories et philosophies de l'art
  • Esthétique
  • Art contemporain
  • Romantisme allemand
  • Pragmatique du discours sur l'art
  • Histoire et théorie de la performativité
  • HAR1405 - Initiation aux techniques et aux instruments de recherche en histoire de l'art
  • HAR4420 - Esthétique et philosophie de l'art

Mes recherches s'articulent autour de trois problématiques. D'une part, je travaille sur la question de la performativité dans l'art et les théories de l'art du XVIIIe et XIXe siècles, notamment dans le romantisme allemand. Dans cette optique, je m'intéresse aux glissements entre discours philosophique (Fichte) et discours artistique (Novalis, Fr. Schlegel, A.-W. Schlegel). L'enjeu principal de ces travaux est d'éclairer le geste inaugural du romantisme, qui consiste à mettre hors jeu les opérations de la raison en les « prolongeant » au nom de l'art.

D'autre part, je me penche également sur la survivance du paradigme romantique dans l'art contemporain. Selon mon hypothèse de travail, le romantisme constituerait une discontinuité sur le plan historique qui détermine encore largement le paradigme artistique dans lequel nous évoluons aujourd'hui. Les pratiques dites relationnelles ou sociales jouent un rôle important dans ma réflexion.

Un troisième volet de mes recherches relève d'une démarche méthodologique : il s'agit d'interroger des discours emblématiques sur la figurabilité, dont le mode d'argumentation s'appuie massivement sur des figures imprimées, afin de poser la question de la figurabilité de ces mêmes discours. Je m'intéresse particulièrement aux figures qui accompagnent les textes et dont la fonction est d'opérer la relève du discours savant à des moments clés de l'argumentation. Je cherche à saisir le statut épistémologique de ces images, qui sont à la fois l'objet du discours et la matrice de production du savoir qu'on y propose. Ces recherches s'inscrivent dans un projet plus large : celui d'une épistémologie des usages de l'image en histoire de l'art.

Cours donnés

  • HAR1405 - Initiation aux techniques et aux instruments de recherche en histoire de l'art
  • HAR4420 - Esthétique et philosophie de l'art

Professeurs

abdallah monia2012

Abdallah, Monia

Professeure

Ph.D. Histoire de l’art (École des Hautes Études en Sciences sociales)

Profil des professeurs UQAM

Titulaire d'un baccalauréat et d'une maîtrise en histoire de l'art de l'Université du Québec à Montréal, Monia Abdallah a poursuivi ses études doctorales à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris. Soutenue en 2009 sous le titre Construire le progrès continu du passé : enquête sur la notion d'art islamique contemporain (1970-2009), sa thèse de doctorat porte sur la généalogie de cette notion d'art islamique contemporain. Ses recherches l'ont menée notamment en Jordanie, au Maroc et en Grande-Bretagne.

Téléphone: 514 987-3000, poste 4792
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4450
CourrielCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Art contemporain du Moyen-Orient, Art contemporain en pays d'Islam
  • Rapport entre Art et Culture dans la mondialisation : Identités culturelles, muticulturalisme, notions d'hybridité, d'altérité et de métissage
  • Approches critiques en histoire de l'art : champs des études culturelles et postcoloniales
  • Historiographie de l'art, historiographie de l'art islamique

Mes recherches s'articulent autour de trois principaux axes: le premier porte sur la réception - en Europe, aux États-Unis et au Moyen-Orient - des créations modernes et contemporaines d’artistes originaires des pays arabes et d’Iran. Le deuxième s’intéresse au rapport entre art et cultures dans la mondialisation ainsi qu’au rôle attribué à l'art dans les différentes identifications contemporaines. Enfin, le troisième axe porte sur l'histoire de l'histoire de l'art et plus précisément sur les différentes modalités d'énonciations de l'histoire des arts dits "non-occidentaux".

Cours donnés

  • HAR1455 - Introduction aux approches théoriques et critiques
  • HAR462E - L'art moderne et contemporain du Moyen-Orient
  • HAR805A - Les « autres » modernismes de l'art
  • HAR815C - Identités sociales et culturelles en art : La visibilité des identités culturelles dans le monde de l'art de la fin des années soixante à la fin des années 2000
  • HAR1440 - Modernité et avant-gardes historiques (1874-1940)
  • HAR1405 - Initiation aux techniques et aux instruments de recherche en histoire de l'art
  • HAR4610  - Art et altérité

Professeurs

bergeron yves2009

Bergeron, Yves

Professeur
Directeur des études de cycles supérieurs
Maîtrise en muséologie et doctorat

Ph.D. Ethnologie de l'Amérique française  (Université Laval)

Profil des professeurs UQAM

Détenteur d’un doctorat en ethnologie, Yves Bergeron se consacre à la recherche dans le champ de la culture matérielle et de la muséologie. Ses travaux portent notamment sur le collectionnement, l’histoire de la muséologie et les pratiques culturelles. Il a ?uvré à titre de conservateur et de conservateur en chef à Parcs Canada et au Musée de l’Amérique française avant d’occuper le poste de directeur du Service de la recherche et de l’évaluation au Musée de la civilisation (1999-2005). Professeur de muséologie et de patrimoine au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal, il a publié de nombreux articles sur le sens des objets et l’histoire de la muséologie.

Téléphone: 514 987-3000, poste 2909
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4345
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Muséologie
  • Patrimoine
  • Histoire des collections au Québec
  • Histoire des musées en Amérique du Nord
  • Musées et publics
  • Les pratiques culturelles

Yves Bergeron travaille sur les questions liées au patrimoine matériel et immatériel. Ses travaux portent notamment sur les tendances qui contribuent aux changements dans les institutions muséales. Il mène plusieurs chantiers de recherches sur les publics et les pratiques culturelles, notamment un projet de recherche sur la création des musées d’état au Québec et la question de l’identité nationale. Depuis 2005, il co-dirige avec Laurier Turgeon, titulaire de la chaire du Canada en patrimoine ethnologique à l’Université Laval, le projet d’Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française. Il poursuit un projet de recherche intitulé «Mémoires de la muséologie » avec François Mairesse de l’Université de Liège. Il prépare la synthèse sur l’état de l’univers du patrimoine et des institutions muséales au Québec pour l’Observatoire de la Culture et des Communications du Québec.

Cours donnés

  • HAR4705 - Théories, structures et fonctions des musées et des lieux de diffusion
  • HAR4720 - Patrimoine et collections
  • HAR4725 - Histoire des expositions et mise en valeur des objets
  • MSL6102 - Collections et conservation
  • MSL6504 - Les nouvelles muséologies
  • MSL6516 - Le musée et les pratiques du discours historique
  • MSL9003 - Visiteurs et publics
  • MSL9005 - Objets, expositions et médias
  • MSL9010 - Séminaire multidisciplinaire

Professeurs

carter jennifer

Carter, Jennifer

Professeure

Ph.D. Histoire et théorie de l'architecture (Université McGill)

Profil des professeurs UQAM

Curriculum Vitae

Jennifer Carter est muséologue et historienne de l'art et de l'architecture. Elle est titulaire d'un doctorat en histoire et théorie de l'architecture de l'Université McGill, d'une maîtrise en histoire de l'art (School of the Art Institute of Chicago), et d'un baccalauréat (Honours) en histoire de l'art de l'Université McGill. Sa recherche porte sur l'histoire et les théories des musées, l'architecture des musées et la scénographie des expositions, ainsi que sur la muséologie des droits de la personne. Elle a travaillé au sein des musées et archives au Canada, notamment au Centre Canadien d'Architecture, au Musée des Beaux-Arts de l'Ontario, et au Canadian Architecture Collection (McGill). À titre de commissaire, elle a organisé plusieurs expositions, dont Drawing from Ideas, Building from Books : Architectural Treatises in the McGill University Library, Women and Homelessness, et Safdie's Sixties: Looking Forward to Looking Back. Elle a été professeure en études muséales à la Faculté de l'Information à l'Université de Toronto de 2008 à 2011 avant de se joindre au Département d'histoire de l'art à l'UQÀM.

Téléphone : 514 987-3000, poste 0885
Télécopieur : 514 987-6615
Local : R-4460
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Muséologie et théorie
  • Nouvelles muséologies
  • Histoire de l'architecture
  • Exposition et scénographie
  • Muséologie des droits de la personne

J'oriente mes recherches selon deux axes principaux : sur les relations entre la représentation, l'architecture des musées et la scénographie, ainsi que sur la relation du musée, la défense des droits et de la justice sociale. Je m'intéresse surtout à la façon dont ces pratiques influencent les institutions culturelles qui les encadrent, notamment les musées et les établissements du patrimoine culturel, et dont ces institutions les influencent en retour.

Ma recherche sur la représentation examine la façon dont les institutions muséologiques en général, et lieux de représentation en particulier, non seulement reflètent, mais adoptent un mandat de performance dans l'arène plus large de l'action humaine. En incorporant une trajectoire historique à mes analyses, je relie les enjeux muséologiques aux continuités et aux disjonctions historiques de points de vue plus larges sur l'univers, puisque ceux-ci sont modelés par l'aspect changeant des valeurs politiques, religieuses, sociales et culturelles. Quand elles sont étudiées méticuleusement et de manière approfondie, les institutions muséologiques et les lieux de représentation, en plus de refléter des thématiques générales de compréhension culturelle, révèlent la façon dont les individus appréhendent le monde à leur époque.

Je cultive actuellement un nouveau champ de recherche, sur la muséologie des droits de la personne, un domaine de pratique émergent qui allie les pratiques de la muséologie traditionnelle à des formes d'activisme civique et social. Cette recherche étudie notre culture des droits de la personne et sa relation avec la muséologie, et fait valoir que différentes approches muséologiques de la représentation et de la défense des droits de la personne peuvent affecter de futures interprétations concrètes de ces droits dans d'autres secteurs sociaux.

Cours donnés

  • FAM2000 - Cybermuséologie
  • HAR4705 - Théories, structures et fonctions des musées et des lieux de diffusion
  • MSL6104 - Exposition, interprétation et diffusion
  • MSL6800 - Séminaire de synthèse

Professeurs

clausen barbara-2013

Barbara Clausen

Professeure

Ph.D. Histoire de l'art (Université de Vienne)

Profil des professeurs UQAM

Curriculum Vitae

L'engagement de Barbara Clausen s'articule autour de trois axes : l'écriture, le commissariat d'exposition et l'enseignement. En 2004, après avoir terminé sa Maîtrise à l'Institut d'histoire de l'art de l'Université de Vienne sur le travail de performance multi-media de Joan Jonas, et en particulier son oeuvre "Lines in the Sand", elle a obtenu une bourse de recherche de l'IFK (Institut international d'études culturelles, Vienne) pour son travail sur l'historiographie de la performance. En 2010, elle a reçu son doctorat en histoire de l'art de l'Université de Vienne sur le thème "L'art de la performance : documents entre action et spectateur. Les films et photographies de Babette Mangolte et l'historicisation de la performance". Depuis 1997, elle a organisé une douzaine d'expositions et de projections de films dans des centres d'art, des festivals ou l'espace public ; en Europe, Québec, Canada et aux États-Unis. En 2005, 2006 et 2010, elle a produit trois expositions en tant que commissaire associée au MUMOK Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig à Vienne. "After the Act, The (Re)Presentation of Performance Art" (2005), "Wieder und Wider / Again and Against : Performance Appropriated" (2006) et "Push and Pull", présenté en octobre 2010 au MUMOK et en mars 2011 à la TATE Modern de Londres entre autre en collaboration avec Catherine Wood et Achim Hochdörfer. En 2012, elle a commissarié la première exposition rétrospective dédiée au cinéaste et artiste Babette Mangolte, à VOX, centre d'image contemporaine à Montréal. En 2013 elle a organisé STAGE SET STAGE Sur l’identité et l’institutionnalisme / On Identity and Institutionalism, une exposition et une série des évènements à la galerie SBC l’art contemporain à Montréal. En 2016, elle a commissarié la première rétrospective au Canada consacrée à l’artiste Joan Jonas, intitulée « From Away » à DHC/Art, et la série de films, discussions et performances « Affinities » avec Tanya Lukin Linklater, taisha paggett, Joan Jonas & Jason Moran et Simone Forti au Centre Phi à Montréal. Ces projets ont donné l'occasion d'explorer la relation entre la performance et sa documentation, l'appropriation et la reprise comme méthodes artistiques et pratiques potentiellement critiques et la façon dont la performance est entrée au musée et dans l'histoire.

Téléphone: 514 987-3000, poste 6459
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4485
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Histoire et théorie de la performance au Québec et au Canada
  • Histoire et théorie de nouveau média et des pratiques conceptuelles et performatives aux XXe et XXIe siècles
  • La recherche et la médiation de pratiques féministes et d’études de genres
  • Histoire et théorie de l’exposition en histoire de l’art et en muséologie
  • Les enjeux théoriques du curatorial et la pratique du commissariat d’expositions en art actuel et en art contemporain
  • Les formes de mémoire collective et culturelle dans l’art contemporain
  • Les archives de l’histoire de l’art et l’esthétique et la pratique documentaire en art, l'archive et le document comme sujet et médium artistique.

Le cadre méthodologique de la recherche de Barbara Clausen repose sur les théories de la performance, des nouveaux medias et aux pratiques qui remettent en question les institutions artistiques et les conditions d'exposition. Ces intérêts de recherche portent sur les nouvelles modalités de la performance qui émergent dans l'art contemporain depuis les années 2000, ainsi que sur l'histoire de leur perception et de leur institutionnalisation depuis les années 1960 et 1970. Elle s'intéresse particulièrement à leur traduction dans les autres medias et à la dialectique entre la mise en scène du documentaire et la documentaire de la mise en scène. Clausen s'intéresse également aux formes de mémoire collective et culturelle dans l'art contemporain et de l'historiographie de l'histoire de l'art.



Cours donnés

DEPA903H - La performativité en histoire de l’art : entre objet et immatérialité
HAR915G - Entre discours et pratique : histoire et théorie de l'exposition et du commissariat
HAM5810 - Organisation d'une exposition
HAR4520 - Art actuel
HAR462A - Le commissariat d'exposition comme pratique et médium
HAR462F - Les enjeux et pratiques de l'art de la performance dans les arts contemporains
HAR4725 - Histoire des expositions et mise en valeur des objets
HAR811C - La performance : un médium hybride et une pratique discursive
MSL6510 - L'art contemporain et le musée
FAM2005 – Documentation et archivage des oeuvres d’art
HAM585E – Analyse des oeuvres d’art sur le site : la biennale du musée d’art américan Whitney à New York en mai 2014

Projets de recherche en cours

2014 – 2019 : Une bibliographie commentée en temps réel : l’art de la performance au Québec et au Canda, Dépt. d’histoire de l’art, UQAM (FRQSC, PARFAC), Artexte, la bibliothèque des Arts UQAM.

2017 – 2020 : Joan Jonas Knowledge Base – an open-source data base archive project. co-directrice en collaboration avec Deena Engel (professeure en computer science et Digital Humanities) et Glenn Wharton (professeur au programme de Museum Studies) d’Artists Archive Initivate à New York University (NYU).

2018 - 2022 : KEEPING IT LIVE: Performance Art Between Archive and Exhibition / L’ARCHIVE VIVANTE: à l'intersection de la performance, de l’archive et du musée. Dépt. d’histoire de l’art UQAM, TATE Modern Londres, Museum Studies Digital Humanities New York University (NYU ) et  le ZeM, Centre d’études sur les médias du Brandebourg, Berlin.

Publications choisies

-- Clausen, B. (dir.) (2006)  After the Act. The (Re)Presentation of Performance Art, Theory Series 03, Vienna / Nuremberg : mumok and Verlag Moderner Kunst. 130 p.
-- (dir.) (2017) Une bibliographie commentée en temps réel : l’art de la performance au Québec et au Canada/ An Annotated Bibliographie in Real Time, Performance Art in Québec and Canada. En collaboration avec Jade Boivin, Emmanuelle Chocquette, Géneviève Marcil, 2e édition, Artexte, Montréal, 179 p.

-- (2007) Documents Between Spectator and Action, dans Live Art on Camera Performance and Photography, Alice Maude Roxby (ed.), Southampton: John Hansard Gallery 68 – 78
-- (2009) Dorit Margreiter "Pavilion," dans Elke Krystufek, Dorit Margreiter, Lois and Franziska Weinberger,  VALIE EXPORT et Sylvia Eiblmayr (dir.), Österreichischer Pavilion, 53. La Biennale di Venezia, Cologne : Walther König, 86-95
-- (2010) Babette Mangolte, Performing Histories: Why the point is not to make a point, Afterall, 23, 36 – 43
-- (2011) Dorit Margreiter, dans Ruins. Documents of Contemporary Art, Brian Dillon (dir.), London, Whitechapel Gallery & Cambridge Mass., The MIT Press, 81- 85 
-- (2014) parallel times - whether one’s own or of that of others’, TIMING, Beatrice von Bismarck, Rike Frank, Jörn Schafaff et Thomas Weski (éds.) Berlin, New York, SternbergPress, 171– 186
-- (2015) Seeing the World Through a Double Lens,  In The Shadow A Shadow: The Work of Joan Jonas, Joan Simon et Joan Jonas (éds.), Cologne, Milan, New York : Hatje Cantz, Gregory Miller, Hangar Bicocca,  450 – 458
-- (2016) ‘Staging the documentary’. Fluid Access. Media - Archive - Performance, Büscher, B. and Cramer, F. A. (éds.): New York, Hildesheim: Olms Verlag Hildesheimm, 191–200
-- (2017) “Performing the Archive and Exhibiting the Ephemeral”, A History of Performance Documentation, Giannachi, Gabriella and Jonah Westerman (éds.), Londres / New York : Routledge, 110 -141

Professeurs

Contandriopoulos, Christina

Professeure

Ph.D. Histoire et théorie de l'architecture (Université McGill)

Profil des professeurs UQAM

Christina Contandriopoulos est professeure au département d'histoire de l'art depuis 2012. Elle a reçu une formation professionnelle en architecture (Bsc, Université de Montréal) suivie d'une maîtrise et d'un doctorat en histoire de l'architecture (Ma, Ph.D., Université McGill). Ses recherches portent sur l'histoire de l'architecture, de la ville et de la cartographie entre 1750 et 1870. Ses travaux les plus récents examinent le rôle de la tradition utopique dans les représentations architecturales et urbaines. Elle a aussi enseigné à l'Université de Montréal et à l'Université McGill.

Téléphone: 514 987-3000, poste 5301
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4475
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Histoire et théorie architecturale (1750-1871)
  • Histoire et pratiques de la cartographie
  • Histoire des villes et du territoire
  • Architecture et utopie

Je m'intéresse aux techniques et aux modes de représentations de l'environnement bâti et du territoire à différentes échelles, depuis le projet architectural jusqu'aux divisions territoriales sur les cartes de pays. Je suis convaincue que les représentations architecturales, à l'échelle même du détail ou du décor, peuvent révéler une structure culturelle, sociale, politique et idéologique du monde bâti, qui en retour peut se refléter à l'extérieur du bâtiment, jusque dans la structure de la ville et dans l'aménagement du territoire. Cette approche vise à élargir le discours architectural en examinant les échanges conceptuels entre différentes disciplines complémentaires comme la géographie, la cartographie, l'archéologie, les sciences naturelles et les sciences militaires. Ma conceptualisation de l'architecture s'appuie principalement sur la notion depaysage culturel : l'architecture y est conçue comme un dispositif, au sens de Foucault, qui organise la vie quotidienne, qui établit les frontières régissant les échanges et qui se constitue ainsi en une structure sociopolitique incorporée.

Cours donnés

  • HAR4535 - L'architecture classique depuis la Renaissance

Professeurs

davis peggy

Davis, Peggy

Professeure

Ph.D. Histoire de l’art (Université Laval)

Profil des professeurs UQAM

Peggy Davis est professeure au département d’histoire de l’art de l’UQAM depuis 2004 où elle enseigne l’art et la culture visuelle des XVIIIe et XIXe siècles ainsi que les problématiques liées à l’estampe et la culture de l’imprimé. Son enseignement met l’accent sur les interactions de l’art et la culture visuelle avec l’histoire (sociale, culturelle, intellectuelle, politique, coloniale), sur les discours théoriques et esthétiques développés à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle ainsi que sur l’historiographie de l'art de cette période.

Téléphone: 514 987-3000, poste 6264
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4330
CourrielCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Art et culture visuelle XVIIIe-XIXe siècles  (1750-1850)
  • Estampe et culture de l’imprimé
  • Caricature et satire visuelle sous la Restauration (1814-1830) 
  • Représentation de l’altérité
  • Notion de primitivisme
  • Historiographie de l'art

Je travaille actuellement à une histoire sociale, culturelle et politique de la Restauration à Paris (1814-1830) par l’estampe (satirique notamment) et les éphémères de l’imprimé. Je m’intéresse en particulier aux pratiques de loisirs et de sociabilités, aux phénomènes de modes et de consommation-spectacle ainsi qu’aux figures du masculin et du dandysme dans le contexte traumatique suivant la chute de l’Empire. Mes travaux antérieurs ont surtout porté sur la représentation européenne des Amériques et des Antilles dans l’estampe et l’illustration et sur la notion de primitivisme à l’aube du XIXe siècle. Je suis disposée à encadrer des étudiantes, étudiants désirant travailler sur l’art et la culture visuelle des XVIIIe et XIXe siècles, et en particulier sur des questions liées à la culture de l’imprimé.

Cours donnés

  • HAR1420 - Les arts du maniérisme aux Lumières (XVIe - XVIIIe siècles)
  • HAR1435 - Les arts au XIXe siècle
  • HAR4500 - Néoclassicisme et romantisme
  • HAR4585 - L'estampe et la culture de l'imprimé 
  • HAR462X - Girodet et l’atelier de David
  • HAR8040 - Méthodologie de la recherche en études des arts
  • HAR8505 - Les primitivismes

Professeurs

fraser marie

Fraser, Marie

Professeure

Ph.D. Histoire de l’art (Université Montréal)

Profil des professeurs UQAM

Curriculum Vitae

Marie Fraser est professeure au département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal depuis 2007. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire de l’art de l’Université de Montréal sur la narrativité et la performance des récits dans l’art contemporain. Commissaire invitée pour la 10ème édition du Mois de la Photo à Montréal, en 2007, elle a organisé, sous le thème Explorations narratives, une trentaine d’expositions présentées à Montréal. Elle a aussi dirigé la publication d’une des premières études majeures à paraître sur les explorations narratives dans l’image et les nouveaux médias. À titre de commissaire invitée au Musée national des beaux-arts du Québec, elle a organisé raconte-moi / tell me (2005-2006) en collaboration avec le Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, ainsi que Le ludique (2001-2003), également présentée au Musée d’Art Moderne de Lille Métropole, en France. Elle a également été commissaire de plusieurs expositions dans l’espace urbain, questionnant les frontières de l’art et de la réalité et redéfinissant le rôle du public dans la production et la diffusion de l’oeuvre d’art.

Téléphone: 514 987-3000, poste 1879
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4415
CourrielCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Histoire et théorie de l’art contemporain
  • Commissariat d’exposition et muséologie
  • Récit et nouvelles modalités narratives
  • L’art et la ville / interventions artistiques en milieu urbain

Marie Fraser enseigne l’art contemporain et la muséologie. Ses recherches récentes portent sur les nouvelles modalités narratives qui émergent dans l’art contemporain depuis les années 1990, particulièrement dans les domaines de l’image et du son. Le cadre méthodologique de sa recherche repose sur les théories du récit mais reconsidérées à la lumière de trois modalités narratives que l’on retrouve chez le philosophe Walter Benjamin (l’allégorie, l’oralité et la notion d’histoire) et des pratiques artistiques contemporaines qui appellent à un renouvellement des paramètres et des applications de ces théories. Parmi les principaux thèmes abordés figurent la narrativité, la temporalité et le concept de jeu. Outre la question du récit, elle s’intéresse également aux formes d’art qui remettent en question les institutions artistiques et les conditions d’exposition. Dans cette perspective, plusieurs de ses textes traitent des pratiques d’interventions en milieu urbain, dans la mesure où elles redéfinissent la relation de l’art à la réalité, au public, au lieu et à l’institution.

Cours donnés

  • HAM5810 - Organisation d'une exposition
  • HAR4520 - Art actuel
  • HAR4590 - Arts médiatiques et numériques
  • HAR462X - Préparation à la recherche
  • HAR4710 - Histoire de l'art et muséologie
  • HAR8104 - Interdisciplinarité et pluridisciplinarité en arts
  • HAR8502 - Arts visuels et arts médiatiques (études de cas)
  • HAR9100 - Problématiques actuelles de l'histoire de l'art
  • MSL6510 - L'art contemporain et le musée

Professeurs

gerin annie

Gérin, Annie

Professeure

Ph.D. Histoire de l’art et études culturelles (Leeds University)

Profil des professeurs UQAM

Annie Gérin est historienne de l’art et commissaire d’exposition. Titulaire d’un doctorat en histoire de l’art et en études culturelles de l’Université de Leeds (R.-U., 2000), elle s’intéresse à des questions posées par la présence d’?uvres d’art et de culture matérielle dans les lieux publics, dans des contextes contemporains et historiques (particulièrement celui de l’URSS). Elle a enseigné l’histoire et la théorie de l’art à l’Université de Régina (2000-2004) et à l’Université d’Ottawa (2004-2006) avant d’accepter un poste de professeure au département d’histoire de l’art de l’UQAM en 2006.

Téléphone: 514 987-3000, poste 5078
Télécopieur: 514 987-6615
Local: R-4405
CourrielCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Art et culture matérielle soviétiques et européennes (XXe siècle)
  • Art monumental soviétique
  • Art public contemporain
  • Art et espaces urbains
  • Humour comme mode rhétorique dans les arts visuels

Les champs de recherche privilégiés par Annie Gérin concernent l’art monumental, l’art public et la culture matérielle rencontrés hors du cadre institutionnel du musée ou de la galerie d’art, particulièrement en milieu urbain. Elle s’interroge ainsi sur les rôles potentiellement joués par l’art public (commémoratif, identitaire, politique ou autres). De façon plus spécifique, elle s’intéresse à l’art monumental soviétique, à l’art public canadien et à l’art sur Internet.

Cours donnés

  • FAM1500 - Paradigmes et enjeux des arts au XXe siècle
  • HAR1440 - Modernité et avant-gardes historiques (1874-1940)
  • HAR4505 - Impressionnisme et postimpressionnisme
  • HAR4510 - Les avant-gardes russes
  • HAR7101 - Théories historiques et arts visuels
  • HAR7105 - Méthodologie de la recherche en études des arts
  • HAR8103 - Problématiques actuelles de la représentation : L'humour comme mode rhétorique dans les arts visuels
  • HAR826A - Lieux et nouveaux «espaces» de l'art : l'art dans l'espace public
  • HAR8504 - Les lieux de l'art : L'art dans l'espace public
  • HAR912E - L'art public et la sphère publique
  • HAR915E - Problématisation du contexte artistique : L'humour comme mode rhétorique dans les arts visuels
  • SEM8750 - Pratiques sémiotiques