Choisir la concentration en études féministes

Ève Lamoureux

Professeure

Photo de Ève Lamoureux
Téléphone : (514) 987-3000 poste 2499
Local : R-4435
Langues : Français, Anglais
Liens d'intérêt
Informations générales

Cheminement académique

2009-2011 Postdoctorat à la Faculté des sciences sociales, politiques et économiques de l'Université libre de Bruxelles : « Un art de remise en cause des règles de la délibération politique et de l'espace public ? Enjeux et impacts sociopolitiques de l'art activiste et de l'art communautaire »

2002-2007 Doctorat en science politique à l'Université Laval : « Art et politique : L'engagement chez les artistes actuels en arts visuels du Québec »

1998-2001 Maîtrise en science politique à l'Université du Québec à Montréal : « Bertolt Brecht : Un théâtre engagé dans le XXe siècle »

1995-1998 Baccalauréat en science politique à l'Université du Québec à Montréal

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • Étude de la réception d'une exposition d'art : Témoigner pour agir (2017-2018)

    Recherche menée sous la coordination de Maria Nengeh Mensah, professeure en travail social à l'Université du Québec à Montréal, en collaboration avec Véronique Leduc, professeure en communication à l'UQAM. PAFARC Services aux collectivités. Ce projet porte sur l'évaluation de la réception d'une exposition d'art et d'histoires des communautés sexuelles et de genres, dans le but de déterminer son potentiel d'intervention dans une optique de lutte à la discrimination et à la stigmatisation. La recherche cible quatre des publics principaux qui seront venus visiter l'exposition : le grand public, les communautés sexuelles et de genres, la communauté artistique, et les médias. Pour ce faire, on aura recours à trois méthodes distinctes mais inter-reliées : la réalisation d'un vox pop, l'organisation de deux groupes de discussion et l'analyse d'une revue de presse.

  • Accessibilité des musées aux publics marginalisés : des outils adaptés (2018-2019)

    Recherche menée sous la coordination de Francine Saillant, professeure en anthropologie à l'Université Laval, en collaboration avec René Binette de l'écomusée du Fier monde. Fonds des services aux collectivités du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Le projet d'exposition InterReconnaissance. Une mémoire citoyenne se raconte est basé sur un contenu scientifique de haute qualité. Le projet de recherche à la base de l'exposition s'appuie sur plus de 200 entrevues conduites auprès de témoins acteurs des grandes mobilisations sociales sur les droits de groupes minorisés sur une période de 50 ans, et plus particulièrement à partir d'acteurs témoins du milieu communautaire. Il concerne cinq secteurs d'action (Femmes, santé mentale, handicap, immigration et LGBT) en plus de s'être penché sur les actions artistiques qui ont accompagné ces mobilisations. L'exposition en préparation à l'Écomusée du fier monde a établi un partenariat avec l'équipe de chercheurs qui sont en fait les experts de contenu et aussi des publics directement concernés par l'exposition. L'équipe de chercheurs a aussi établi un partenariat avec des regroupements d'organismes communautaires directement concernés par les publics visés. Afin de pouvoir mieux prendre en compte la spécificité des publics plus marginalisés et plus difficilement joignables dans les musées, dans le présent cas les personnes en situation de handicap, les personnes ayant des problèmes de santé mentale et les personnes immigrantes, nous entendons profiter de la présentation de l'exposition InterReconnaissance en 2018-19 pour : (1) rencontrer les partenaires communautaires du projet; (2) rencontrer des groupes ayant des besoins spécifiques dans le cadre de visites de l'exposition; (3) développer et proposer conjointement des activités de médiation permettant de profiter de l'exposition (dans et hors les murs); (4) lors de ces activités de médiation, nous serons à même de faire des « observations » du déroulement pour en tirer des conclusions; (5) nous proposerons, à l'issue de ces activités de médiation, une évaluation qualitative qui permettra de cerner non seulement des outils de médiation culturelle adaptés, mais les processus participatifs qui renforcent l'appropriation d'une exposition.

Affiliations externes principales

  • Observatoire des médiations culturelles (OMEC)
Enseignement
Réalisations
Distinctions
  • Premier prix pour l'excellence de la thèse - Fondation Jean-Charles-Bonenfant de l'Assemblée nationale du Québec (Québec, 2008)
Services à la collectivité

2011-2017 Comité de programme de 1er cycle du département d'histoire de l'art

2013-2017 Conseil exécutif du SPUQ

2011-2016 Comité des Services aux collectivités de l'UQAM (CSAC)

2011-2013 Déléguée syndicale pour le département d'histoire de l'art

Département d’histoire de l’art

Le Département offre des cours dans plusieurs programmes de premier, deuxième et troisième cycles en histoire de l’art, en muséologie, en sémiologie, en études et pratiques des arts, et dans plusieurs programmes conjoints avec d’autres universités. Ces cours procurent aux étudiants une formation solide couvrant les courants artistiques à travers l’histoire, portant une attention particulière aux arts et à l’architecture modernes, contemporains et actuels, tout en assurant une formation théorique de pointe.

Suivez-nous

Coordonnées

Département d’histoire de l’art
Local R-4230
315, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (Québec)  H2X 3X2