Nous joindre

Adresse postale
Département d'histoire de l'art
Case postale 8888,
succursale Centre-Ville
Montréal, Qc H3C 3P8

Adresse civique
405 rue Sainte-Catherine est,
local J-1390

Heures d'ouverture du
secrétariat (J-1390)
Lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 13h à 17h
(sauf l'été)

Pour nous joindre
Téléphone: 514 987-4111
Télécopieur: 514 987-6615

Courriel:
dep.histoire.art@uqam.ca

credit

Angela Grauerholz, Salle de lecture de l’artiste au travail (2003-2004), vue d’exposition, 2006 à VOX centre de l’image contemporaine, Montréal.
Photo : Michel Brunelle

Sarah Pierce, Future Exhibitions, vue de la performance, 2010. Vue de la performance dans l’exposition Push and Pull à TATE, Londres.
Photo : Tim Brotherton

Vue de l’exposition Loin des yeux près du corps, oeuvres de Marie-Claude Bouthillier et Angèle Verret, commissaire Thérèse St-Gelais, Galerie de l’UQAM, 2009.
Photo : L. P. Côté

Visite des étudiantes à ARTEXTE, centre de recherche à Montréal, 2014.
Photo : Barbara Clausen

Shary Boyle. Vue de l’exposition La chair et le sang, Galerie de l’UQAM, 2011.
Photo : Laurence N. Béland

Wim Delvoye. Vue de l’exposition Cloaca N°5, Galerie de l’UQAM, 2009.
Photo : L. P. Côté

David Almejd. Vue de l’exposition Conte crépusculaire, Galerie de l’UQAM, 2011.
Photo : L. P. Côté

Anne-Marie Ouellet. Vue de l’exposition Faction, Galerie de l’UQAM, 2011.
Photo : L. P. Côté

Vue d’exposition, Haute Couture avec Esther Trépanier au Musée national des beaux-arts du Québec, à Québec, 2010.

Étude d’un site de peintures rupestres en Abitibi par des étudiant.es du baccalauréat en histoire de l’art de l’UQAM (2006).
Photo : Daniel Arsenault

Vue de l’exposition Babette Mangolte, à VOX centre de l’image contemporaine, Montréal.
Photo : Michel Brunelle

Gibraltar Archives, 2011.
Photo : John Cummings, Wiki Commons.

Vue de l'Alte Pinakothek en 1900, Munich, Allemagne, Leo von Klenze (1784-1864) architecte, Wiki Commons.

Yann Pocreau, Ensemble numéro un. Vue de l’exposition basculer, Galerie de l’UQAM, 2007

image14.jpg

Professeurs

Pierre-Édouard Latouche

Professeur

Ph.D. Histoire de l'art (Université Laval)

Profil des professeurs UQAM

Curriculum Vitae

Pierre-Édouard Latouche est historien de l’art (Ph. D. Histoire de l’art, Université Laval, 2005) et professeur au Département d’histoire de l’art de l’UQAM depuis août 2010. Il enseigne l’histoire et l’historiographie de l’architecture en Amérique du Nord avant 1945, avec une spécialisation en histoire de l’architecture au Québec pour la période XVIIe siècle – XVIIIe siècles. De 1997 à 2010, il a été conservateur adjoint puis conservateur à la collection du Centre Canadien d’Architecture (Montréal), où il a collaboré à de nombreuses expositions à titre de recherchiste et de commissaire : Herzog & de Meuron/Archéologie de l'imaginaire (2002-2003) ; Sortis du cadre/ Price Rossi Stirling + Matta-Clark (2003-2004) ; Carlo Marchionni et la Sacristie de Saint-Pierre de Rome (2006 – 2007) ; 1973, Désolé, plus d'essence (2007-2008); Lumière zénithale/ vitrages plafonnant de 1760 à 1960  (2008- 2009).

Téléphone: 514 987-3000,  poste 3951
Télécopieur: 514 987-6615
Local: J-R670
CourrielCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Domaines de spécialisation et intérêts de recherche

  • Architecture domestique au Québec aux XVIIe et XVIIIe siècles
  • L'écriture utilitaire et l'histoire du bâtiment en Nouvelle-France
  • L’architecture verte aux États-Unis dans les années 1970

Mes recherches s’articulent autour de quatre axes : 1) questionner l’architecture comme vecteur identitaire aux époques anciennes en documentant les changements fréquents qui surviennent dans les formes, les techniques de construction, les usages, les parcours des commanditaires et des bâtisseurs ; 2) réévaluer, à l’épreuve des sources, l’étanchéité des catégories - domestique, militaire, cultuelle, conventuelle - employées pour classer le bâti ancien : ainsi au XVIIe siècle, à Deerfiel ou à La Prairie, une maison est à la fois ouvrage défensif, pôle alimentaire, résidence, lieu de commerce et d’entreposage ; 3) explorer en quoi ces chevauchements fonctionnels au sein d’un même édifice impliquent potentiellement une évolution différentielle de son espace : ainsi, selon les époques et les circonstances, les églises au Québec ont tantôt vu la nef, la façade ou le sanctuaire être modifiés indépendamment l’un de l’autre; 4) mettre en dialogue ces constats avec l’apport de nos collègues historiens qui documentent, pour les XVIIe et XVIIIe siècles, l’existence d’identités ordinaires complexes, je pense aux études sur le monde Atlantique, cet immense espace entre le Rhin et le Mississippi traversé par des routes clefs, dont celle du Saint-Laurent, lieu de mobilités individuelles et collectives, de rencontres entre Ancien et Nouveau Monde.

Cours donnés

  • HAR1445 - L'architecture au Québec et au Canada
  • HAR4555 - Architecture et villes des Amériques
  • HAR8040 - Méthodologie de la recherche en histoire de l'art
  • HAR816B - Pratiques sociales et politiques en art : l'artiste comme travailleur